jeudi , 14 décembre 2017

FXCM en revient au market-making

Posté par

FXCM a connu quelques mois difficiles depuis le début de l’année 2015. C’est en janvier que le plus grand courtier retail du monde a connu une énorme désillusion en perdant 225 millions de dollars lors du mouvement sur l’EUR/CHF qui a suivi une décision de la Banque Centrale Suisse de supprimer le taux plancher sur la devise. Aprs avoir été secouru par Leucadia, il doit rembourser des intérêts importants. Son modèle dit A Book, qui consiste à faire de marge uniquement sur une petite commission prélevée à chaque trade, n’est plus rentable. Il se rabat donc sur le B Book, qui est un modèle basé sur du market-making. C’était d’ailleurs comme ça que FXCM a commencé son activité.

FXCM revient au market making

FXCM revient au market making

Qu’est ce que cela implique ?

En soi, pas grand chose pour le client puisque le A Book et le B Book sont généralement assez similaires au niveau des spreads (le B Book étant peut-être un peu mieux). De plus, l’activité de market making ne sera appliquée que pour les clients de la filiale FXCM UK, et pour ceux qui ouvriront un Mini Compte (et non pas le Standard).

Cela montre cependant les limites du modèle A Book, et les difficultés du courtier a attirer suffisamment de volumes. Attention, rien n’est gagné pour FXCM parce que le Market Making n’est pas toujours facile à gérer. Ce n’est donc pas une garantie de générer des revenus supplémentaires. Sur ce modèle là, on retrouve également Plus500, eToro et tous les autres gros courtiers de la finance régulés en France. Vous pouvez consulter notre comparatif de broker forex ici.

Accès FXCM

 

Les commentaires sont fermés.