mardi , 25 avril 2017

L’OSC prévient des risques au Forex, options binaires et marijuana

Posté par

Le régulateur de l’Ontario (province du Canada) vient de publier un avertissement sur les derniers actifs d’investissement à la mode. Parmi les trois catégories citées, on retrouve le forex, les options binaires et … la marijuana. L’association des trois actifs est pour le moins curieuse, d’autant plus que le forex et les options binaires sont régulées par l’OSC.

OSC : Régulateur Canada risques forex, options binaires et marijuana

L’OSC, Ontario Securities Commission

Il ne s’agit pas d’une interdiction, mais simplement d’un rappel qu’avec les « gros profits viennent les gros risques ». Selon l’OSC, il est normal d’être attiré par les gros rendements, mais cela signifie également une part de risque qui ne doit pas être négligée. Avec des effets de levier qui vont jusqu’à x 400, les gains et les pertes peuvent s’accumuler rapidement. Il faut donc commencer avec des petits levier, pour ne rien risquer. Un broker comme Plus500 qui est particulièrement surveillé par la FCA anglaise n’offre lui que du x200, pour la sécurité de ses traders. Curieusement, on ne retrouve en revanche pas la mention du Bitcoin qui est actuellement l’actif à la mode, et qui fait place aux gros rendements, et aux gros risques.

Option binaire et Marijuana, moins surprenant

De même, les options binaires sont sur la liste, on peut le comprendre avec les derniers scandales autour de broker non régulés qui volent l’argent des particuliers. Pour autant, le régulateur de l’Ontario reconnait qu’il a tout de même un cadre légal, et que tous  les courtiers en option binaire ne sont pas illégaux.

Enfin, la Marijuana attire de plus en plus les paticuliers qui maintenant bénéficient d’un cadre légal pour planter de la Marijuana à des fins médicales. Cette nouvelle mesure prise par le Canada voit fleurir des initiatives de particuliers qui s’y lancent, plus ou moins légalement, avec potentiellement des profits intéressants également.

Pour retrouver l’avertissement de l’OSC, voici le lien.

Les commentaires sont fermés.