jeudi , 21 septembre 2017

Playtech s’engage dans une bataille avec JPM et Odey AM

Posté par

On pensait que le deal serait acquis d’avance. Finalement Playtech devra véritablement convaincre pour pouvoir racheter le broker forex régulé Plus500. En l’occurrence, deux actionnaires importants de Plus500 qui, pour rappel, est cotée en bourse, que son JP Morgan et Odey Asset Management ne sont pas d’accord avec le prix de rachat proposé par Playtech.

En l’occurrence, les 400 pences par action qui valorisent donc Plus500 à 700 millions de dollars sous-estiment trop la valeur réelle de la société, dixit Odey AM qui continue de monter au capital et détient maintenant plus de 25% de la société. On peut comprendre le point de vue de cet asset manager anglais qui a vu le cours de l’action Plus500 fondre de 800 pences à 400 pences en l’espace de quelques semaines, après que le régulateur anglais (FCA) ait demandé plus de transparence au broker.

Depuis, Plus500 avait affirmé que tout était rentré dans l’ordre, ce qui ne justifierait donc pas a posteriori une telle baisse. De plus, il faut savoir que Plus500 aurait eu une offre de rachat d’un groupe privé quelques semaines avant le scandale de la FCA qui aurait valorisé la société de courtage à 1.4 milliards de dollars, soit deux fois plus que le prix qu’est prêt à mettre Playtech.

Plus500 se fera-t'il racheter ?

Plus500 se fera-t’il racheter ?

Playtech veut croître par des acquisitions externes

Ce dernier qui est aussi coté en bourse à Londres, et dont le magnat Teddy Sagi détient 33%, chercherait pendant ce temps à se renforcer financièrement pour éventuellement revoir son offre à la hausse. Il aurait levé pas moins de 250 millions de dollars cette semaine en bourse via des placements privés pour avoir du cash à distribuer. Comme le montre comparatif-options-binaires.fr, Playtech ne compte pas s’arrêter là et c’est même sa stratégie de continuer à croître par des acquisitions externes de plateformes. Le groupe qui détient déjà Markets, TopOption et OptionTime compterait se renforcer sur le forex et les CFD avec un ou plusieurs rachats. Les noms de AvaTrade, IronFX ont également tourné ces derniers mois. Face à la crise de ces plateformes, la consolidation est une étape évidente que l’on devrait voir dans les mois à venir.

Dans tous les cas, les traders sur Plus500 ne voient rien à ces négociations, et leur activité n’est pas interrompue. Le niveau de qualité et le service du broker qui offre toujours 25€ de bonus sans dépôt (!!) reste le même, vous n’avez aucune crainte à avoir là-dessus. Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à nous contacter directement dans l’espace ci-dessous dédié aux commentaires.

Les commentaires sont fermés.