samedi , 18 novembre 2017

Psychologie du trader Forex : 5 erreurs à éviter

Posté par

Un bon trader est un trader qui parvient à se détacher de ses émotions, et qui parvient à toujours conserver une logique rationnelle dans sa démarche. Il n’est pour autant pas évident d’appliquer cela, et seule l’expérience et la rigueur permet d’avoir un tel fonctionnement : « se refaire », abus de confiance, autant de fléaux pour un trader forex, qui doivent absolument être écarté. Au préalable à tout trade, il faut déjà se voir dans le futur et placer un stop-loss (perte maximale) ou un niveau de take profit (prendre ses gains). Différents types d’ordres sont généralement proposés par les courtiers pour faciliter cela. La discipline est la clé du succès.

Psychologie du trader Forex

Ci-dessous, voici 5 erreurs à éviter lorsque l’on commencer à trader le forex et qui ont à voir avec la psychologie du cambiste.

Psychologie du trader : Que faire pour réussir ?

# 1 : Utilisation du compte démo

Beaucoup de traders cherchent à directement accéder à la plateforme de trading live plutôt que de s’entrainer sur le compte de démo gratuit du broker. Selon le type de profil, il faut savoir se servir de ce service pour apprendre à se connaître et mieux anticiper ses réactions. Pour autant, notre avis est que le compte de démonstration n’est pas l’idéal pour apprendre : il ne permet pas à l’investisseur débutant de prendre conscience de ses positions, et de « vivre le marché » (psychologie), tandis que le trader sait pertinemment que le compte démo reste fictif et donc sans risque. La psychologie n’est pas même, il est donc difficile de comparer ces deux pratiques. Commencer en prenant des petites positions réelles (quelques euros) est une excellente école pour découvrir sa réaction par rapport aux risques. A cet effet, nous avons rédigé un article sur la stratégie du premier dépôt au forex.

# 2 : Risquer trop (santé financière)

Bien souvent, l’appât du gain fait tourner la tête des traders dont la psychologie est fébrile, qui vont aller jusqu’à placer des sommes très importantes, au point de mettre leur santé financière à risque. En attendant d’avoir assez d’expérience, il vaut mieux se concentrer sur un petit capital, et regarder la performance relative (en pourcentage, et non en euros / nominal). Pour les particuliers occasionnels, il est fortement recommandé de n’investir que ce que l’investisseur est prêt à perdre.

 # 3 : Aller contre le marché et accumuler ses positions

Une erreur de base que font souvent les traders juniors est de chercher à augmenter ses positions si le marché vire dans le mauvais sens. Si le cours d’une devise va dans le sens inverse à la position, il ne faut pas forcément accumuler ses positions et garder une exposition raisonnable à la devise. Si certains hedge funds professionnels le font, cette stratégie n’est pas toujours gagnante comme le montre l’exemple de Bill Ackman et son pari perdu sur le titre Herbalife (plus de 500 millions de dollars de perte). Récemment, c’est Carl Icahn qui annonce renforcer ses positions sur le titre Apple, bien que la croissance soit en perte de vitesse. Reste à voir si son pari sera gagnant sur le long terme… Il faut savoir gérer son portefeuille et n’allouer qu’une partie à une devise : ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, voilà un principe indispensable dans la psychologie du trader.

# 4 : Investir tout son portefeuille

L’expérience montre qu’investir tout son portefeuille n’est pas une bonne solution, car cela ne permet pas de prendre assez de recul pour comprendre les facteurs de succès et d’échec de ses trades. Aussi, il ne faut pas chercher à trop jouer sur l’effet de levier : limitez-le à 20% de votre capital disponible pour ne pas avoir de crise cardiaque lors de chaque petit mouvement de marché. Ne pas investir tout son portefeuille, c’est également se laisser la possibilité de pouvoir investir à tout moment lorsqu’un moment idéal se présente.

# 5 : Rester investi, se forcer à suivre les marchés

En restant investi en permanence sur le marché (même avec quelques dizaines d’euros), cela vous force à rester en contact avec le marché. Ne jamais perdre le fil pour spotter les moments opportuns pour trader le forex, et conserver une psychologie positive pour aller de l’avant. Il existe en permanence des opportunités d’investissement, il faut seulement les trouver. En observant le marché et suivant les dernières actualités, vous trouverez aisément ce genres d’opportunités.

Si vous ne pensez pas avoir une psychologie de fer pour affronter toutes ces tentations, mieux vaut ne pas se lancer immédiatement dans le trading de forex, et privilégier un travail sur soi-même auparavant.

Les commentaires sont fermés.